Santé

Syndrome du grand-père esclave

Le syndrome grand-père-esclave est considéré comme une nouvelle maladie du 21e siècle. L’OMS le reconnaît même comme un abus du rôle des grands-parents, l’appréciant comme un autre type de maltraitance.

Vraiment, les grands-parents prennent beaucoup de plaisir à élever et à s’occuper des enfants. Ils le vivent comme s’ils étaient à nouveau parents pour la deuxième fois, mais avec un caractère plus gratifiant et plus aimant.

Au fil du temps, les réseaux familiaux s’élargissent et les charges et le stress familiaux se multiplient. Les petits-enfants grandissent, et avec eux, leurs besoins et les responsabilités de ceux qui les soignent et s’occupent d’eux dans la pratique quotidienne.

Les grands-parents au XXIe siècle

Aujourd’hui, le paysage des relations familiales dans notre société a profondément changé. Il y a quelques décennies à peine, il était assez courant d’être grand-père avant l’âge de 50 ans. Aujourd’hui, parce que la maternité est de plus en plus retardée, être grand-père au début des années 70 est devenu la norme.

Bien sûr, les relations des grands-parents avec leurs petits-enfants peuvent être très différentes les unes des autres. Elles dépendront de plusieurs facteurs tels que les relations avec leurs enfants, la proximité géographique, le caractère de l’enfant et, bien sûr, les aspects culturels.

Les grands-parents, dans certaines familles, peuvent conserver un rôle important dans l’éducation des petits-enfants. Selon les circonstances ou la famille, les grands-parents sont requis de manière occasionnelle ou systématique.

Lorsqu’il s’agit de moments occasionnels ou ponctuels, il n’y a pas de perturbations majeures dans la vie familiale des grands-parents. Cependant, lorsque leur aide est constamment requise, une situation de stress réel peut survenir.

Qu’est-ce que le syndrome du grand-père esclave ?

Le syndrome grand-père-esclave est un une maladie grave qui touche les hommes et les femmes qui sont physiquement et émotionnellement surchargés, et qui provoque des déséquilibres graves et progressifs, tant somatiques que psychiques.

Pour le cardiologue Antonio Guijarro, elle est très courante, surtout chez les femmes adultes qui ont des responsabilités directes en tant que ménagères, qui sont assumés volontairement. Ces femmes se caractérisent par un sens strict de l’ordre, de la responsabilité, de la dignité et de la modestie.

Le sens de l’engagement des grands-parents

La psychologue Encarnación Liñán propose quelques réponses quant aux raisons pour lesquelles les grands-parents se sentent si engagés dans cette situation au point de la faire leur.

Pour elle, l’éducation et les valeurs apprises seraient la principale raison pour laquelle les grands-parents se sentent responsables du soutien continu des petits-enfants et des problèmes familiaux. En outre, il estime que c’est un moyen de continuer à se sentir utile, un aspect qui concerne souvent les personnes âgées.

Conséquences du syndrome du grand-père esclave : comment affecte-t-il la santé ?

Encarnación Liñán distingue deux types de manifestations dans la santé du grand-père ou de la grand-mère qui souffre de cette situation : physiques et émotionnelles.

Parmi les manifestations physiques, Liñán reconnaît l’hypertension artérielle, les malaises paroxystiques, tels que les bouffées de chaleur, la tachycardie, les vertiges, etc. se traduit par la fatigue.Le syndrome grand-père-esclave.

D’autre part, concernant les manifestations émotionnelles, il parle d’un malaise général chez les grands-parents. Ils ressentent de l’anxiété de ne pas pouvoir réagir efficacement à la situation, de la tristesse et du découragement, causés par un manque de motivation pour leur propre self. Tous ces sentiments ne font qu’accentuer leur souffrance, car ils se sentent coupables de leur malaise.

« L’amour est le plus beau cadeau qu’une génération puisse laisser à une autre ».

-Richard Garnett.

Les grands-parents, un grand soutien à prendre en charge

À l’heure actuelle, cette situation de surcharge est due à de multiples facteurs. La crise économique a rendu de nombreux ménages largement dépendants des ressources financières de leurs grands-parents.

Et ce, parce que Les grands-parents sont devenus un grand soutien pour de nombreuses familles. Pendant que les parents travaillent, il est beaucoup moins cher et plus confortable de laisser les enfants chez les grands-parents.

À cause de tout cela, nous devons trouver un équilibre entre les responsabilités que nous donnons aux grands-parents et leurs capacités, et éviter ainsi de leur causer une surcharge émotionnelle et physique qui pourrait définitivement nuire à leur santé.

Vous pourriez également aimer...