Santé

Qu’est-ce que l’hormone anti-mullerienne ?

L’hormone anti-mullérienne (AMH) est une protéine inhibitrice du canal de Muller. Cette hormone permet la régression des canaux de Müller dans le développement embryologique masculin, c’est-à-dire qu’elle les empêche de se développer. Pendant la vie fœtale, seuls les testicules expriment l’AMH. Chez la femme, il commence à s’exprimer dans la vie postnatale.

Les conduits de Müller sont ceux qui sont chargés de la différenciation sexuelle. Après leur développement au cours de la période embryonnaire, ils donnent naissance à l’utérus, aux trompes de Fallope, au col de l’utérus et aux 2/3 supérieurs du vagin.

L’AMH est produite dans l’ovaire par les cellules de la granulosa qui entourent les folliculesAinsi, leur concentration sanguine est considérée comme le reflet de la réserve ovarienne de la femme.

Quelles sont les informations fournies par l’hormone antimullérienne ?

Depuis de nombreuses années, l’étude de cette hormone est liée au développement sexuel du fœtus. Ces dernières années, sa pertinence s’est accrue et son rôle en tant que marqueur de la fonction ovarienne est également étudié.

L’AMH a des fonctions spécifiques qui permettent son application dans le domaine de la gynécologietrouver entre autres :

  • Permet la régulation de la croissance folliculaire.
  • Elle influence la production de testostérone.

La sécrétion d’hormones anti-mullériennes reflète l’activité des follicules préantral et antral précoce, c’est donc un bon marqueur pour évaluer la réserve ovarienne.

Plus la femme vieillit, plus les follicules ovariens et la qualité des ovules diminuent. Plusieurs études montrent que les valeurs de l’AMH, comme celles d’autres hormones et marqueurs, diminuent également au cours de la vie reproductive d’une personne.

Cette hormone, lorsqu’elle est produite par les petits follicules préantiques en croissance peut être utilisé comme marqueur de la réserve d’ovocytes des femmes effectuant une fécondation in vitro.

Il a été démontré que l’AMH agit comme un marqueur précoce du déclin et de l’épuisement de la réserve ovarienne, ce qui permet de l’associer à l’âge de la ménopause.

Sa mesure dans le sang permet de prédire l’âge du début de la ménopause. Sa concentration montre une relation étroite avec la réserve folliculaire et la capacité de reproduction, plus que la mesure d’autres hormones telles que la FSH ou l’œstradiol.

Le HAM peut être utile comme outil de diagnostic des causes de la maladie :

  • Aménorrhée secondaire (syndrome des ovaires polykystiques ou SOPK).
  • Insuffisance ovarienne précoce.
  • Autres dysfonctionnements de l’axe hypothalamus-pituitaire

La mesure de leur taux dans le sang permet également de surveiller et d’étudier les tumeurs ovariennes des cellules de granulosa.

Hormone anti-mullerienne et techniques de reproduction assistée

Aujourd’hui, de nombreux professionnels considèrent qu’il est important d’évaluer la réserve ovarienne avant le début des techniques de reproduction assistée, notamment avant la fécondation in vitro (FIV).

L’étude de la réserve ovarienne permettrait d’identifier les femmes qui sont hyper ou hypo-répondantes aux cycles d’induction de l’ovulation, ce qui permettrait d’optimiser les protocoles de stimulation ovarienne pour réduire le taux d’annulation du cycle et diminuer le syndrome d’hyperstimulation ovarienne.Qu'est-ce que l'hormone anti-mullerienne ?

Bien que cette hormone soit très utile pour l’étude de la stérilité féminine, ne représente pas un marqueur permettant de prédire la fécondation ou la grossesse.

A propos du HAM, rappelez-vous…

Bien que son existence soit connue depuis de nombreuses années, son utilité pour l’étude de la réserve ovarienne a été récemment découverte.

L’étude de l’AMH présente de nombreux avantages par rapport aux autres hormones ou des marqueurs endocrinologiques utilisés jusqu’à présent, et permet son application à de nombreuses situations cliniques.

En conclusion, un grand nombre de femmes suivent actuellement des traitements de procréation assistée, donc le rôle de l’hormone anti-mullérienne a pris une grande importance.

Vous pourriez également aimer...