Santé

Les programmes de renforcement : quels sont-ils et comment sont-ils utilisés ?

Le béhaviorisme est un courant psychologique qui propose diverses techniques de modification du comportement. Beaucoup d’entre eux sont utilisés dans l’éducation des enfants, à l’école et à la maison. L’un des plus connus est le renforcement (récompenser le comportement que l’on veut augmenter). Toutefois, cela peut être appliqué de différentes manières en fonction de l’objectif. C’est pourquoi nous allons parler aujourd’hui des différents programmes de renforcement.

Il existe de nombreux stimuli qui peuvent agir comme des renforçateurs. Des éléments tangibles, comme un bonbon ou un jouet, aux aspects immatériels, comme un compliment ou une salutation. Mais aussi, le critère d’application du booster donne lieu à des procédures différentes. Selon les comportements que nous souhaitons renforcer, certains peuvent nous être plus utiles que d’autres.

Programmes de renforcement

Continu et intermittent

Le programme le plus connu est celui du renforcement continu : le comportement est récompensé (renforcé) dès qu’il apparaît. Par exemple, chaque fois que l’enfant fait son lit, il est félicité pour ses devoirs. C’est le type de programme le plus efficace pour instaurer de nouveaux comportements, car il génère un taux de réponse plus élevé.

D’autre part, nous avons trouvé des programmes de renforcement intermittent. Dans ce cas, le booster ne suit pas toujours le comportementparfois il se rend et parfois il ne le fait pas. Il est plus approprié de maintenir des comportements déjà établis, de sorte que ceux-ci dépendent, dans une moindre mesure, d’un renforcement.

Par exemple, lorsque nous félicitons l’enfant pour la façon dont il a bien nettoyé sa chambre. Même si c’est déjà une routine pour lui, le fait de recevoir de temps en temps cette récompense sociale l’aidera à maintenir ce comportement.

De la raison ou de l’intervalle

Dans les programmes de renforcement intermittent, on trouve deux modalités différentes, selon le critère à suivre. Il s’agit de le renforcement de la raison lorsque l’apparence du prix dépend du nombre de fois que le comportement est diffusé. Par exemple, si nous renforçons l’enfant avec un autocollant pour se brosser les dents après chaque repas, il devra adopter ce comportement trois fois pour obtenir le cadeau.

D’autre part, nous nous référons à le renforcement par intervalles lorsque le critère de renforcement est le temps écoulé depuis le dernier renforcement. Prenons un exemple : l’enfant étudie et le père passe de temps en temps dans sa chambre pour le féliciter et l’encourager. Le renforcement apparaît après un certain temps, mais l’enfant doit être en train d’exécuter le comportement au moment où il se produit pour l’obtenir.

Le problème du renforcement des intervalles est qu’il génère une pause comportementale après l’obtention du prix. Comme l’enfant sait qu’une période de temps s’écoulera entre l’apparition d’un rappel et le suivant, il est autorisé à arrêter son comportement en recevant le premier. Cette difficulté est d’autant moins fréquente que l’intervalle est court.

Fixe ou variable

Les programmes de ratios et d’intervalles peuvent être de type fixe ou variable. Un programme à ratio fixe attribue le prix toutes les X répétitions du comportement (par exemple, toutes les trois fois que vous vous brossez les dents, vous recevez un autocollant). Et, dans le rapport variable un, le renforçateur apparaît après plusieurs répétitions, mais il n’est pas précisé combien (parfois tous les deux, parfois tous les cinq…).Un garçon qui se brosse les dents.

De la même manière, serait un programme à intervalle fixe si le prix est toujours obtenu après la même période. Par exemple, si un enfant n’aime pas lire, toutes les dix minutes de lecture, il obtient un point qu’il peut ensuite échanger contre des prix. Au contraire, si le temps de l’intervalle n’est pas précisé, il sera variable (l’enfant étudie et nous l’encourageons de temps en temps, parfois toutes les 15 minutes, d’autres fois toutes les 25 minutes…).

Utilité des programmes de renforcement

Comme on peut le voir, chaque type de programme a des caractéristiques et une utilité différentes. Pour établir un comportement, le renforcement continu est plus efficace mais,pour assurer la maintenance dans le temps, le feu clignotant est préférable.

Les programmes de ratio offrent des taux de réponse plus élevés que les programmes d’intervalle, mais les deux, s’ils sont fixes, ont une pause après le renforcement. Pour éviter cela, il est préférable d’utiliser des intervalles courts et peu de répétitions, ou d’utiliser des programmes variables. En fonction de la modification de comportement que vous souhaitez apporter, vous pouvez analyser le type de programme que vous souhaitez utiliser.

Vous pourriez également aimer...