Santé

Le sommeil de l’enfant et ses difficultés

Le sommeil est l’une des fonctions les plus élémentaires et les plus nécessaires à l’être humain. Pendant le rêve, nous organisons et intégrons les expériences vécues et consolidons les apprentissages acquis. Cela est particulièrement pertinent dans le cas des enfants, qui reçoivent constamment de nouvelles informations à assimiler.

Un repos insuffisant ou non réparateur peut affecter le bon fonctionnement du cerveau et provoquer des malaises. Dans cet article, nous passons donc en revue les principales difficultés liées au sommeil des enfants.

Les problèmes de sommeil peuvent survenir à trois moments différents : lorsque vous vous endormez, lorsque vous continuez à dormir ou lorsque vous vous réveillez. Ainsi, on trouve différentes catégories de difficultés et de troubles dont les causes, les conséquences et les approches sont différentes. Essayons de mieux les connaître.

Difficultés à concilier le sommeil

De nombreux enfants ont du mal à s’endormir. L’insomnie est l’une des difficultés les plus fréquentes dans le sommeil de l’enfant. Les causes qui l’engendrent peuvent être variées, mais il faut toujours tenir compte du fait que le sommeil est une habitude qui doit être acquise. Une routine et des directives sont nécessaires pour établir un schéma de repos approprié.

C’est là qu’intervient l’hygiène du sommeil.. Les enfants apprennent à dormir (à le faire de manière saine et correcte) et certains facteurs peuvent faciliter cet apprentissage :

  • Se coucher et se lever à la même heure tous les jours. Cela aide le corps à synchroniser le rythme du sommeil et de l’éveil.
  • Évitez les aliments et les activités stimulantes dans les dernières heures de la journée.
  • Suivez une routine au coucher prépare mentalement le petit pour l’heure du coucher. Il doit comprendre une série d’étapes qui se répètent chaque jour, comme se brosser les dents, préparer les vêtements du lendemain, se mettre au lit et lire une histoire.
  • Établir un environnement approprié dans la chambre à coucherLe système est silencieux, avec une lumière faible et une température agréable.

Il est possible que derrière l’insomnie se cache une autre condition chez l’enfant, comme la peur du noir. Cette crainte est adaptative et spécifique à certains stades de développement. Cependant, si l’interférence dans la vie de l’enfant est importante, une thérapie et un protocole de désensibilisation sont recommandés.

Difficultés à maintenir le sommeil

Pendant la période de sommeil, les enfants peuvent présenter divers troubles qui affectent la qualité de leur repos. Parmi les plus fréquents et les plus connus, on trouve les terreurs nocturnes, le somnambulisme et les cauchemars. Alors que les deux derniers troubles appartiennent aux phases 3 et 4 ou au sommeil profond, les cauchemars surviennent pendant le sommeil paradoxal.

Toutes ces conditions sont courantes dans l’enfance et s’estompent souvent avec l’âge. Tant dans le somnambulisme que dans les terreurs nocturnes, l’enfant ne réagit pas aux stimuli extérieurs et ne se souvient pas de ce qui s’est passé. Il est donc préférable de remettre l’enfant au lit et de rester avec lui jusqu’à la fin de l’épisode, en veillant à ce qu’il ne soit pas blessé. Elle se terminera comme elle a commencé et le lendemain matin, le petit ne s’en souviendra pas.Une mère embrasse sa fille avant de se coucher.

Au contraire, après un cauchemar, l’enfant est en état d’alerteet, s’il est très petit, il peut même croire que le rêve s’est réellement réalisé. L’essentiel sera donc de rassurer l’enfant, de le réconforter et de rester à ses côtés jusqu’à ce qu’il parvienne à se rendormir.

Une bonne hygiène du sommeil peut grandement aider à prévenir ces épisodes. Il est également très important d’éviter que l’enfant ne soit stressé ou qu’il n’observe des scènes désagréables pour éviter qu’elles ne se produisent.

Difficultés de sommeil et d’éveil dans l’enfance

Il est clair que souffrir d’insomnie ou d’épisodes de toute sorte pendant le sommeil ne le rendra pas complètement reposant. L’enfant peut éprouver de la somnolence et de l’irritabilité pendant la journée en raison du manque de repos. Néanmoins, si l’enfant a des difficultés répétées à se réveiller, il peut présenter un syndrome de phase de sommeil retardé. Si tel est le cas, il convient de suivre les directives spécifiques à ce trouble.

En bref, le sommeil est une habitude que les enfants acquièrent. Il est fréquent que certaines difficultés d’évolution apparaissent, liées à l’âge de l’enfant. Afin d’atténuer les effets de toutes ces mesures, il convient de veiller à ce que l’enfant mène une vie physiquement active, mentalement détendue et avec une hygiène de sommeil soignée. Toutefois, si le problème persiste ou devient excessif, il est préférable de faire appel à un professionnel.

Vous pourriez également aimer...