Santé

La garde conjointe après un divorce

Ces dernières années, le chiffre de la garde partagée a été inclus pour essayer de faire en sorte qu’aucun des parents ne perde sa relation avec ses enfants. Après un divorce, l’une des plus grandes préoccupations des parents et du législateur est le bien-être des enfants.

Mais il n’existe pas de formule magique pour minimiser l’impact d’une séparation sur les petits. Les décisions dépendront de la situation particulière de chaque famille et de l’âge des enfants.

Cependant, ce modèle de garde partagée n’est pas toujours le plus approprié et n’est pas sans controverse. Voici quelques conseils pour mieux comprendre la garde conjointe après un divorce.

La garde conjointe après le divorce sur papier

En théorie, la garde conjointe est une mesure visant à alléger la situation difficile des enfants après un divorce. Avec la garde conjointe, le temps que les enfants passent avec leur mère et leur père est divisé en parts égales. Cette répartition peut se faire sur une base hebdomadaire ou bihebdomadaire. Les frais de soutien sont également répartis à parts égales.

Cette solution peut sembler la plus équitable à de nombreux points de vue. Les enfants peuvent toujours compter sur un cadre de référence familial malgré la rupture émotionnelle de leurs parents. Et cela leur permet d’avoir un développement émotionnel normal et une croissance harmonieuse.

Du point de vue des parents, la garde conjointe semble également être une solution idéale. D’une part, la responsabilité de l’éducation, du temps, des efforts et même de l’argent consacrés aux enfants est partagée. Aucun des parents n’aura cette responsabilité seul.

D’autre part, les deux parents pourront partager la vie quotidienne de leurs enfants et les accompagner dans leur développement, ce qui leur permettra de maintenir un lien affectif très fort avec eux. Cependant, dans la vie réelle et lorsqu’il s’agit de choses pratiques, la garde conjointe n’est peut-être pas aussi bonne qu’il n’y paraît.

Difficultés dans la vie réelle

La garde conjointe après un divorce peut entraîner de nombreuses complications pratiques. La première chose à prendre en compte est l’âge de l’enfant. En général, il est recommandé que les enfants de moins de six ans restent avec leur figure d’attachement principale aussi longtemps que possible. Ce chiffre peut être celui du parent, mais un jeune enfant ne doit pas passer de l’un à l’autre.

Dans ces cas-là, La loi espagnole accorde généralement la garde à l’un des parents, généralement la mère. Le gardien doit être très généreux afin de rendre la relation entre l’enfant et l’autre aussi facile que possible. Cela sera dans le meilleur intérêt du bien-être émotionnel de l’enfant.

Dans le cas des enfants de plus de six ans, l’idée que le petit vive une semaine ici et une semaine là, une semaine dans une maison et une semaine dans une autre, peut entraîner de nombreuses difficultés pratiques et générer une grande instabilité.

Pour tenter d’atténuer ce problème, certains couples séparés choisissent de partager la maison. Ce sont eux qui se relaient dans la même maison pour que les enfants ne changent pas de place.

Cependant, cette option n’est pas toujours conseillée, du moins pas de manière définitive. La maison commune a tendance à générer plus de conflits entre le couple en raison des questions de nourriture, de dépenses, de nettoyage, etc. Et cela finit par avoir des conséquences négatives pour l’enfant.

La garde conjointe positive après le divorce

En pratique, la plupart des couples ne veulent pas de garde conjointe après un divorce. En général, les hommes trouvent que cela n’est pas compatible avec leurs horaires de travail, leur temps et leurs compétences.

Toutefois, au cas où le couple le demanderait, il est essentiel que le père et la mère aient la maturité émotionnelle et la générosité nécessaires. Ils doivent également avoir la solvabilité financière, ainsi que les ressources et les compétences émotionnelles nécessaires pour s’occuper d’un enfant et l’éduquer.La garde conjointe après le divorce.

Enfin, la meilleure situation possible pour un enfant après le divorce d’un parent est, sans aucun doute, que ces maintenir une relation de respect et de bonne communication.

Quelle que soit la situation de la garde, une bonne relation entre les parents aide à compenser quelque peu la situation difficile que les mineurs doivent affronter.

Vous pourriez également aimer...