Santé

A quel point le sexe anal est-il risqué ?

Les rapports sexuels anaux sont la forme la plus risquée d’activité sexuelle pour plusieurs raisons. Lisez la suite pour savoir pourquoi c’est dangereux.

Les gens ont besoin d’être éduqués sur les dangers des rapports sexuels anaux. Même si vous et votre partenaire êtes en quête d’aventure érogène, il y a de bonnes raisons d’exclure le sexe anal. Les relations sexuelles anales, qui impliquent une pénétration à travers l’anus, peuvent être risquées. C’est principalement parce que l’anus est un tissu très sensible, avec beaucoup de terminaisons nerveuses et que les rapports sexuels peuvent être dangereux pour son maintien. Les rapports sexuels anaux, malheureusement pour les personnes qui en profitent, sont l’activité sexuelle la plus risquée. En voici les raisons.

  1. Lubrification moindre

Le vagin féminin a une lubrification plus naturelle que l’anus. Cela signifie que la pénétration dans l’anus peut déchirer les tissus, ce qui peut entraîner la propagation de bactéries et de virus dans la circulation sanguine. Les rapports sexuels seront également plus difficiles et douloureux en raison d’une lubrification moindre.

  2. Risque accru de VIH

Des études montrent que l’exposition anale au VIH présente un risque 30 fois plus grand pour le partenaire réceptif que le rapport par voie vaginale. Le virus peut causer le SIDA, qui est une maladie incurable.

  3. Sujet à la déchirure et aux dommages

La peau à l’intérieur de notre corps n’est pas aussi bien protégée que celle à l’extérieure parce que la peau extérieure contient des couches de cellules mortes qui l’empêchent de se déchirer et de s’endommager. Les relations sexuelles anales constituent donc un danger pour la peau anale pouvant entraîner la transmission du virus du papillome humain (VPH).

Le VPH est une cause connue de cancer de l’anus, du col utérin et de la gorge. Une étude danoise a révélé de ce fait que le risque de cancer anal chez les hommes homosexuels peut être multiplié par 17.

4. Risque accru d’infection urinaire

Si vous vous livrez à des rapports sexuels vaginaux après une pénétration anale, les bactéries naturellement présentes à l’intérieur de l’anus peuvent se rendre dans votre vagin, entraînant des infections des voies urinaires et des problèmes vésicaux.

  5. Verrues, hépatite et E. coli

Le VPH peut causer des verrues anales, qui sont de petites bosses sur la région génitale. L’hépatite est un problème hépatique causé par des virus qui se propagent plus facilement lors de relations sexuelles anales orales ou simplement anales que lors d’autres types de relations sexuelles.

  6. Il peut rendre plus difficile la tenue des selles

Le sphincter anal est un muscle de l’anus qui se contracte après la défécation. C’est ainsi que notre anus peut contenir tous les déchets ou excréments. C’est à cause de ce sphincter que le sexe anal est plus douloureux que le sexe vaginal. Le sexe anal peut affaiblir ce muscle, ce qui rend difficile la rétention des selles à l’intérieur du corps.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *